Email     Password  
Connection | Subscription
En quoi la santé 2.0 peut-elle apporter des bénéfices en termes de santé publique ? Quel doit être le rôle de l'Etat sur ce secteur ?
Video chapters
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (5)
AUDIENCE
 
Organization by Denise Silber
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
En quoi la santé 2.0 peut-elle apporter des bénéfices en termes de santé publique ? Quel doit être le rôle de l'Etat sur ce secteur ?
Related expertises: 

 

Le concept de santé 2.0 repose sur la participation libre (et donc non-contrôlée) des internautes. il se pose alors un paradoxe puisque sur un sujet aussi sensible que la santé publique, l'Etat a naturellement un rôle à jouer. Quel doit donc être ce rôle ?

 

Créer un cadre

Le premier écueil à éviter est de vouloir contrôler la spontanéité des patients qui veulent améliorer leur situation et aider les autres. Il faudrait au contraire encourager ce type d'échange car ils sont porteurs de nombreux bénéfices pour la société.

Plutôt que de contrôler, le rôle de l'Etat devrait davantage être de donner un cadre à ce domaine d'activité émergent. Finalement, l'Etat n'est qu'un acteur parmi d'autres de la santé publique. A ce titre, il ne doit pas chercher à se réapproprier les initiatives de santé 2.0. 

D'ailleurs, l'Etat lance déjà des appels d'offres, ce qui laisse penser que nous allons dans le bon sens jusquà présent : encourager, "faire faire", plutôt que de vouloir "récupérer".

 

L'exemple de la prévention

L'Etat dépense des sommes colossales pour la communication de prévention. Comme on l'a récemment observé avec la campagne de vaccination contre la grippe, cette communication étatique peut être mal perçue par l'opinion publique. Au final, le véritable accès à la connaissance n'est pas toujours favorisé, d'où la faible adhérence de l'opinion publique.

Dans le même temps, une communication latérale peut s'avérer plus efficace car elle émane d'autres acteurs justement non affiliés aux institutions publiques. L'Etat a de vrais budgets à économiser de ce côté là.

 

Créer un contexte de "coopétition"

Un grand nombre d'acteurs commencent à prendre des initiatives, mais aucun d'entre eux n'a LA solution. En revanche chacun d'eux constituent une brique d'un écosystème naissant et ont donc intérêt à travailler main dans la main entre eux.

Le rôle de l'Etat pourrait donc être dans la mise en relation de ces acteurs via des pôles de compétitivités, des réseaux... ainsi que dans la communication auprès du public des changements qu'il compte impulser.

 

Connected subjects:
  • Comment from : trouve ce webcast : Excellent !Pose bien les bases de la problématique Comment from : Un point n'a pas été évoqué; pour que l'état approuve ce type de projet, il faut d'abord qu'il se généralise, pour devenir abordable, ensuite, toujours sur le plan économique, puisque c'est par les sentiments qu'il faut prendre les gens de pouvoir, il faudra que ce soit rentable, à la fois pour le système de santé, et pour les créateurs de logiciels, et de plateformes verticales de communication. Donc intéresser l'Etat par l'enjeu économique, puisqu'il est bien évident qu'on ne peut pas le faire par le biais de l'intérêt individuel. Que disent les créateurs de logiciels, et par ailleurs, qu'en pensent les laboratoires qui seront d'autant plus jugés qu'il y aura retour d'information, et ce de manière publique, même dans l'anonymat (relatif..)